Thursday 11 July 2019

Epicerie Marlène où serviabilité rime avec hospitalité

Découvrez l’histoire de Marlène Monteiro qui, après de nombreuses années de travail en tant que salariée se retrouve au chômage à cause des soucis de santé et décide alors de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale en reprenant une épicerie portugaise à Esch.

© Crédit photo microlux

Marlène a longtemps travaillé dans une rôtisserie où elle faisait figure de gestionnaire et s’occupait de tous les aspects pour faire « tourner la boutique », notamment quand les propriétaires étaient en congé mais des soucis de santé l’ont contrainte à arrêter son travail.

Après sa convalescence et inscrite depuis seulement un mois à l’Adem, elle a entendu parler d’une possibilité de reprise d’une épicerie. Malgré ses capacités à retrouver un travail salarié, elle a décidé de saisir l’occasion et de se lancer ainsi dans l’aventure entrepreneuriale.

Bon nombre d’éléments étaient ainsi réunis pour ce faire : l’opportunité, sa détermination, l’accompagnement de qualité de sa conseillère à l’Adem qui l’a en plus intégrée au programme FIT4Entrepreneurship destiné aux futurs créateurs d’entreprise.

Il lui restait cependant la question du financement et là, deux de ses copines, déjà clientes de microlux lui ont recommandé nos services. Ainsi, l’Epicerie Marlène, spécialisée en produits portugais, a pu être officiellement inaugurée le 7 février dernier.

Les premiers mois n’étaient pas sans difficultés. Marlène avait une peur constante que son entreprise ne marchait pas. Les chiffres d’affaires ne correspondaient pas à son objectif. Elle savait toutefois qu’il fallait un peu de temps pour que les gens connaissent son établissement et prennent leurs habitudes.

Aujourd’hui, sa peur est bien atténuée avec la stabilisation de son business grâce à une clientèle régulière, qui trouve dans la petite épicerie un bon assortiment de produits de base : des légumes frais aux pastilles pour lessive et surtout une serviabilité à toute épreuve.

Après seulement 5 mois d’activités, Marlène atteint déjà son objectif financier et commence même à le dépasser – un début plus qu’encourageant qui ne fait que renforcer son enthousiasme pour cette nouvelle vocation.

Certes, être à son compte n’est pas chose aisée. Notre entrepreneure en est tout à fait consciente. Mais à ses yeux, les avantages sont bien plus considérables : indépendance financière, gestion autonome de ses affaires, selon sa vision, et épanouissement professionnel. De plus, microlux l’accompagne toujours, en fonction de ses besoins. Son conseil pour les porteurs de projet : « Il faut foncer. Si ça marche pas, on aura acquis de l’expérience. »

Avis aux intéressés : si vous avez envie du pain frais en plein milieu de l’après-midi, tentez votre chance chez Marlène. Vous aurez, en bonus, un tout grand sourire.

Page Facebook Epicerie Marlène

Sponsors & Partners