mercredi 31 mars 2021

Comment l'outil microcrédit fait face à la crise en 2020? - Rapport d'activité microlux

Le temps est venu de porter un regard rétrospectif sur nos activités en 2020, une année si particulière à bien des égards. Nous vous invitons à lire notre rapport d'activité pour prendre connaissance de nos résultats, notamment ceux de l'étude sur notre impact social.

Rapport d'activité de microlux en 2020

EDITORIAL

 

Se lancer en temps ordinaire est difficile ; or, les temps que nous vivons sont extraordinaires

Pourtant, malgré la pandémie, malgré l’incertitude économique qui a régné tout au long de l’année 2020, les microentreprises que microlux a soutenues ont résisté. Peut-être savent-elles mieux que d’autres affronter les épreuves, faire face aux imprévus. A microlux, nous sommes admiratifs et heureux d’avoir, pour elles, répondu présents.

L’année avait commencé très fort, puis la crise est arrivée.

Dès le mois de mars 2020, l’équipe microlux a pris la mesure des besoins et des fragilités des petits entrepreneurs et des candidats à l’entrepreneuriat qui n’ont pas accès au crédit bancaire traditionnel. En complément des mesures gouvernementales, elle a accompagné individuellement les bénéficiaires actuels, des moratoires ont été mis en place sur les remboursements, et les conditions de prêts pour les bénéficiaires potentiels ont été revues. C’est ainsi, par exemple, que le taux d’intérêt a été réduit de moitié et que le montant maximum prêté a été porté de 25 000 à 50 000 euros. Une possibilité nouvelle a également été introduite : le « microcrédit emploi » qui permet de couvrir jusqu’à 10 000 euros un besoin financier lié à la mobilité professionnelle avec un accompagnement à la gestion budgétaire. Dans le même contexte nous étudions la mise en place de « prêts d’honneur » à taux zéro et avec différé de remboursements plus long.

Ces évolutions nous ont permis de traverser l’année 2020 sans dommages majeurs et, notamment, d’égaler le nombre d’accompagnements et de crédits attribués en 2019.  

Il a fallu cependant, provisionner le risque d’impayés qui s’est considérablement accru. Nos actionnaires sont alors intervenus de manière décisive: la banque BGL BNP Paribas, la compagnie d’assurance Foyer, l’ONG spécialisée dans la microfinance Appui au développement autonome (ADA) ont renforcé le capital de microlux tandis que le Fonds européen d’investissement (FEI) et la Commission européenne assouplissaient les conditions de garantie. La direction des Classes Moyennes du Ministère de l’Economie et la Chambre de Commerce ont également soutenu microlux dans ses efforts.

Mais au-delà des chiffres c’est l’impact social de microlux qui nous importe : l’accompagnement que nous offrons ne débouche pas toujours sur un prêt ; il est parfois aussi important que l’attribution d’un microcrédit. Je vous invite à consulter les résultats encourageants de l’étude que nous avons menée à ce sujet, avec l’aide de ADA.

En 2021 microlux va célébrer, déjà, ses 5 ans d’existence.

A un moment ou un autre, le rebond attendu de l’économie se combinera avec la fin probable des aides aux entreprises. Microlux sera plus que jamais aux côtés des petits entrepreneurs et nous espérons qu’avec eux, avec vous les bénévoles, les partenaires, les donateurs et les sympathisants qui nous soutenaient fidèlement de mille manières, nous aurons enfin la possibilité de nous réunir « en présentiel », pour employer le vocabulaire en vigueur,  et fêter dignement, ensemble, cet évènement.

Je vous dis donc : « à bientôt » !

Rémy Jacob - Président de microlux

Consultez le rapport complet

 

 

Merci à