mardi 20 mars 2018

Hatm, service de jardinage

Hatm Almshaal partage son histoire unique, celle d’un réfugié syrien qui a choisi la voie de l’entreprenariat. C’est au travers de Touchpoints, association sans bus lucratif, que Hatm a pu surpasser les difficultés liées à la création d’entreprise dans un pays étranger.

Touchpoints a été créée afin d’aider les réfugiés à s’intégrer au Luxembourg. L’inclusion sociale et économique est étroitement liée à l’intégration professionnelle. C’est ce sur quoi Touchpoints et leur projet « Sleeves up » se concentre en informant les réfugiés sur le monde de l’entreprenariat.

Hatm vient d’un milieu agricole en Syrie et a travaillé longtemps dans le domaine de la construction, du jardinage et de l’agriculture dans son pays et au Liban. Il arrive au Luxembourg en 2015 et rencontre une personne à la Croix Rouge qui permettra le déclic dans son esprit. Elle lui demande de travailler en tant que jardinier pour elle. C’est de là que découle son envie de créer sa propre entreprise dans laquelle il emploierait d’autres réfugiés. Hatm est par la suite mis en relation avec Jordan de Touchpoints qui l’aidera dans les démarches de la création d’entreprise.

Touchpoints a soutenu le projet de Hatm et lui a permis de devenir l’entrepreneur débrouillard qu’il est aujourd’hui. L’association a joué le rôle d’intermédiaire entre Hatm et les acteurs de l’écosystème luxembourgeois. Jordan a conseillé Hatm et ensemble, ils ont pu rassembler les documents nécessaires, trouver un local professionnel. Son entreprise de jardinage est aujourd’hui officiellement lancée grâce au financement de microlux.

Si Hatm a été chanceux de rencontrer une personne dévouée et parlant sa langue, Jordan tient à ce que l’on se souvienne que c’est lui avant tout qui a rendu son intégration possible. Il a depuis son arrivée été très actif, dynamique, a travaillé gratuitement s’il le fallait pour se faire connaitre au Luxembourg. Bien que la compétition soit forte et très professionnalisée, il n’en demeure pas moins très optimiste pour l’avenir. Avec de nouveaux projets en tête, il souhaite faire grandir son entreprise et étendre son réseau de clients.

Après 3 ans au Luxembourg, il a appris des bases d’anglais. Néanmoins, la barrière linguistique a été le premier obstacle auquel il a dû faire face en arrivant au Luxembourg. Une autre difficulté réside dans les différences culturelles qui existent entre la mentalité syrienne et d’Europe de l’Ouest. L’attitude des Européens envers l’argent est bien différente de celle des Syriens. Fixer un prix est par exemple complexe pour Hatm et certaines personnes ne réalisent pas que des coûts conséquents sont induits dans le domaine du jardinage. Il s’agit néanmoins d’une bien petite barrière qu’il voit davantage comme la beauté des différences culturelles.

Vous souhaitez recevoir un conseil d’un entrepreneur qualifié ? La clé du succès réside dans la quantité et qualité de travail fournies, un prix raisonnable et dans la crédibilité de l’entrepreneur.

Sponsors & Partenaires