lundi 15 janvier 2018

Riad, réparation de smartphones

De la Syrie au Qatar, de l’Egypte au Luxembourg, le Témoignage de Riad Taha est frappant et émouvant. Il a maintenant ouvert son entreprise de réparation de téléphones « Techno-Tick » et nous raconte son long voyage qui l’a mené au Luxembourg.

Né en Syrie, Riad Taha étudie dans une université américaine au Soudan. Après sa Licence en ingénierie et informatique, il travaille d’abord au Qatar dans l’industrie de la technologie. Il ouvre sa première entreprise de réparation d’ordinateurs dans laquelle il s’occupe principalement de la gestion de projets : préparer les offres techniques, trouver les matières premières, installer le serveur.  Il découvre rapidement sa passion pour l’entreprenariat et ouvre en 2010 son entreprise de web design et marketing à son retour en Syrie. Néanmoins, en 2011, la guerre éclate en Syrie. Riad est obligé de fuir son pays. Il s’installe alors en tant que réfugié à Istanbul en Turquie pendant 1 an. Depuis son départ de Syrie, Riad tente de se recréer une vie stable et souhaite s’installer en Arabie Saoudite. Malheureusement, l’Arabie Saoudite devient de plus en plus stricte en matière d’immigration et ferme peu à peu ses portes aux réfugiés syriens. Riad n’obtient pas de visa et part pour l’Egypte à la place. Là encore, il se lance dans un projet de web design et réseaux sociaux. La situation politique en Egypte se détériore et l’entrepreneur comprend que ce pays ne pourra pas lui offrir les ressources dont il a besoin. Débrouillard et ingénieux, il décide de regarder encore plus loin. Nouvelle destination : l’Europe.  En 2013, intéressé par une conférence sur les Nouvelles technologies au Luxembourg (ICT Spring), il contacte l’organisateur et obtient une invitation et un visa pour le Luxembourg. Riad a rapidement conscience que la situation économique et politique luxembourgeoise est propice à son domaine d’activité. Il effectue alors une demande d’asile et obtient protection internationale.

Son intégration est un succès. Sa détermination, son niveau d’anglais, ses efforts de networking ont eu raison de lui. Son dynamisme et son engagement le poussent à assister à de nombreuses conférences et à faire du volontariat pour Amnesty International. Il obtient finalement un stage de 6 mois chez Talkwalker, une start-up luxembourgeoise.  Néanmoins, cette situation professionnelle ne convient pas à Riad. Il est un entrepreneur dans l’âme et « ma personnalité est de faire quelque chose par moi-même, j’aime l’innovation et la création. » Après avoir mené une étude de marché et détecté un besoin dans le domaine de la réparation de téléphones, il se lance. Il ouvre sa première boutique “Techno-Tick” dans le Nord du pays à Ettelbruck. Riad gagne peu à peu de l’expérience et une bonne connaissance du marché. Sa deuxième boutique dans le centre-ville rue des Capucins ouvre ses portes en 2018. Microlux a aidé grâce à un microcrédit de 12 000€ un entrepreneur passionné à développer son entreprise.

Facebook page

Sponsors & Partenaires